En boxe, tout peut arriver

Déjà au début du mois nous avions eu affaire à une belle surprise suite au combat opposant David Haye, certes vieillissant, au coriace mais limité Tony Bellew. David Haye avait subi une punition bien surprenante mais il est tout de même important de se rappeler qu’avant le réveil de sa blessure à la jambe, il dominait largement les débats. Une blessure en plein combat peut arriver à n’importe quel boxeur (fracture du poing notamment) et est souvent synonyme de défaite. Mais hier nous avons eu droit à deux grande surprises que nous ne ne devons à aucune blessure.

La chute du numéro 1 toute catégorie

Le combat de Roman Gonzalez pouvait être perçu comme un combat facile pour ne pas perdre la main et respirer légèrement suite au combat très serré contre Carlos Cuadras en septembre dernier. Son opposant était Wisaksil Wangek, un thaïlandais principalement connu pour avoir réussi à devenir cmpion du monde WBC des super-mouches malgré un début de carrière catastrophique (trois défaites, un nul et une victoire sur ses cinq premiers combats). Son palmarès a pour autre singularité de comporter de nombreux boxeurs n’ayant jamais combattu en professionnel auparavant, comme lors de ses deux précédents combats.

Gonzalez-Rungvisai_Hoganphotos-770x538

Malgré un punch inquiétant (près de 85% de taux de KO), ce manque d’opposition de valeur du thaïlandais a probablement mis le génie nicaraguayen trop en confiance ce qui lui a valu le premier down de sa carrière amateur et professionnel en début de combat. Malgré une infériorité technique incontestable, la volonté de fer ainsi qu’un certain mépris du règlement ont permis à Wangek de livrer un combat admirable, et de lui octroyer peut être la victoire la plus surprenante de la décennie, par décision majoritaire.

La décision a été quelque peu contesté mais il est clair que le combat était très serré. Gonzalez avait déjà été proche de la défaite ou du nul contre Cuadras et je m’étais permis dans les lignes du blog d’émettre de sérieux doutes sur sa venue chez les super mouches. Chocolatito aurait du lire Les Héros du Ring, il serait à 47-0.

La fin d’une série de KO consécutifs historiques

23 KO à la suite pour Gennady Golovkin, le champion des moyens ayant le plus haut taux de victoires avant la limite de tous les temps. Cette incroyable série s’est terminée hier à la surprise générale, lorsque l’américain Daniel Jacobs est parvenu à tenir les douze reprises contre le rouleau compresseur kazakh. Même si à presque 35 ans il est clair que GGG commence à décliner (il avait déjà été moins dominant que d’habitude lors de son précédent combat), Jacobs a clairement su imposer sa boxe et empêcher GGG de dérouler ses crochets surpuissants.

Boxing-Golovkin-vs-Jacobs

Même si la victoire de Golovkin est incontestable (j’ai personnellement 115-112 pour lui), il n’y a qu’au 4ème qu’il a pu laisser exprimer sa puissance et mettre Jacobs au sol. Dans tous le reste du combat c’est son jab d’une efficacité redoutable qui a fait le travail. Le roi des moyens a conserver sa couronne hier, mais il semble que Jacobs ai montré la voie à suivre pour le renverser.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s